Boulaye Dia contre-attaque : «Je veux rétablir la vérité, le club a menti»

Partagez

Sanctionné et poursuivi en justice par son club Salernitana pour avoir selon son coach «refusé de rentrer en jeu à la 80e minute», Boulaye Dia a décidé de sortir du silence. Dans un entretien avec l’Equipe, l’attaquant sénégalais donne sa version des faits.

D’une saison à l’autre, Boulaye Dia est passé de héros à zéro aux yeux des fans de la Salernitana. Arrivé en prêt à l’été 2022 pour se relancer après un exercice difficile à Villarreal, l’attaquant sénégalais avait inscrit 16 buts en championnat et permis au promu de se maintenir en Série A. L’idylle a rapidement pris fin. Recruté définitivement l’été dernier et au cœur d’un mercato agité mais sans départ, l’ancien rémois a d’abord été freiné par des blessures avant d’être mis au placard à cause d’un incident avec son ancien entraîneur Fabio Liverani.

« C’est quelqu’un sur qui je ne peux pas compter »

Les faits remontent au 2 mars dernier à Udinese où la Salernitana se déplaçait. Le coach demande à Boulaye Dia d’aller s’échauffer à la 80e minute. Il n’y aura finalement pas d’entrer en jeu. Explications du technicien italien : « Il a refusé d’entrer sur le terrain. J’en prends note, le club aussi. C’est un choix définitif. Je sais désormais que c’est quelqu’un sur qui je ne peux pas compter. » Ce mercredi 17 avril, alors que l’affaire a fini au tribunal, après une plainte du club italien, Boulaye Dia est sorti de son mutisme. Il a donné sa version des faits dans l’Equipe. «Il y a eu trop d’infos, trop de mensonges et je veux rétablir la vérité. Je veux aussi restaurer mon image, on a l’impression que je suis quelqu’un qui a des problèmes. Mais je n’ai jamais eu de problèmes. Le club a menti», clarifie d’entrée le joueur.

«J’ai des coéquipiers prêts à témoigner»

Le champion d’Afrique 2021 accuse son entraîneur de l’avoir en quelque sorte jeter en pature. «À la 80e, l’entraîneur m’a demandé de partir m’échauffer. J’ai juste fait un geste de la tête, je ne pensais vraiment pas entrer car je ne m’étais pas échauffé du tout avant. Il a vu mon geste, il m’a dit de suite : ”Assieds-toi” et il a dit à un autre gars d’aller s’échauffer. Dans la foulée, on en a parlé dans le vestiaire. Il nous a dit que ça devait rester entre nous. Puis, il a tout déballé en conférence de presse juste après. Mais je n’ai jamais refusé d’entrer, j’ai même des témoins, des coéquipiers, qui sont prêts à témoigner », raconte l’avant-centre de 27 ans.

Boulaye Dia, auteur de seulement 4 buts en 17 matchs de championnat cette saison, en veut à ses dirigeants qui n’ont franchement joué franc jeu. «Le club a porté plainte contre moi. Il réclame vingt millions d’euros de dommages et intérêts ainsi qu’un salaire réduit de 50 % jusqu’à la fin de la saison. Le tout sans jouer. Puis maintenant, ils veulent trouver un arrangement pour me voir rejouer. Ils ont voulu me faire porter le chapeau et maintenant, ils veulent une médiation», soutient le Sénégalais. Sous contrat jusqu’en juin 2026, il n’a plus disputé un match depuis le 24 février.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *